A quoi sert l'acier ?

Mot de passe oublié ?

Introduction

img01La structure de la Pyramide du Louvre, les boîtes de conserve, les plates-formes pétrolières, les pots catalytiques, les trombones des employés de bureau, les supports de puces électroniques sont en acier. Impossible de dresser une liste exhaustive : de l'objet usuel à l'instrument le plus sophistiqué, du microscopique (pièce de moins d'un gramme dans les micromoteurs de montres électriques) au gigantesque (cuve de méthanier, capable de loger le volume de l'Arc de Triomphe), l'acier est à l'origine d'une infinité de produits élaborés par l'industrie humaine.

Dans la construction de ponts ou de bâtiments

img01L'acier peut jouer de multiples rôles. Il sert à armer le béton, renforcer les fondations, transporter l'eau, le gaz et bien d'autres fluides. Il permet également de former le squelette des bâtiments, qu'ils soient bureau, école, usine, logement ou salle de sport. Et à les habiller (façades, toitures). En un mot, c'est l'élément essentiel de l'architecture et de l'esthétique d'un projet.

Dans le secteur automobile

img01Ce secteur constitue le second marché de l'acier, derrière le B.T.P. Châssis et carrosserie, pièces de moteur, de direction, de transmission, ligne d'échappement, carcasse de pneu... : l'acier représente de 55 à 70 % du poids d'une voiture.

Au quotidien : boîtes, pots, bidons

img01De nombreux emballages sont fabriqués à partir de feuilles d'acier, revêtues sur leurs deux faces d'une fine couche d'étain qui les rend inaltérables. Longtemps appelés "fer blanc" (à cause du blanc de l'étain), les aciers pour emballage se transforment en boîtes de conserve et de boisson, mais aussi en bombe aérosol, tubes pour rouge à lèvres, pots, boîtes ou bidons de peinture, graisses, solvants et autres produits demandant un mode de conservation hermétique.

Au coeur de la conservation alimentaire

img01L'acier non allié (dit "au carbone") nécessite une protection contre la corrosion : couche de zinc et peinture pour les carrosseries d'automobile, couche d'étain et vernis pour les boîtes de conserve ou de boisson. L'inox, acier allié au nickel et au chrome peut, quant à lui, rester nu : il est inaltérable dans la masse. Plats, casseroles, couverts... : il résiste indéfiniment à l'eau et aux détergents. Parfaitement sain, il n'altère ni le goût ni la couleur des aliments.

Dans la communication...

img01Les composants électroniques utilisés en informatique ou dans les télécommunications, ainsi que les éléments fonctionnels du tube des téléviseurs couleurs sont des pièces délicates, aux exigences particulières : elles sont donc fabriquées dans des alliages adaptés à chaque cas de figure. Par exemple : les alliages à très faible dilatation pour supports de circuits intégrés ou pour composants à bord des satellites.

Dans l'énergie...

img01Le pétrole, le nucléaire requièrent des infrastructures, des équipements, des réseaux de fluides très spécifiques. L'acier se révèle un matériau-clé dans cet univers, qui, comme l'industrie chimique, cumule les défis : milieux très corrosifs, hautes températures, contraintes mécaniques élevées.

Et dans la santé...

img01Inaltérable et parfaitement neutre vis à vis des tissus humains, l'inox se fait à volonté prothèse de hanche, rotule, vis, plaque, bistouri... Jusqu'aux aiguilles qui sont fabriquées à partir d'une feuille d'inox de 0,15 à 0,45 mm d'épaisseur. L'acier est partout.